Les vertus du thé vert sur la cavité buccale

zoom

Les caries sont l’une des affections les plus courantes.

En raison de sa teneur élevée en fluor, substance minérale très importante pour la dureté de l’émail, le thé, surtout vert, peut avoir un effet préventif.

De plus, les substances immunostimulantes qu’il contient (vitamine C, tanins et flavonoïdes) soulagent rapidement les maux de gorge.

En cas de gingivite, l’acide tannique resserre les vaisseaux sanguins, ce qui a pour effet d’arrêter les saignements.

En stimulant la sécrétion de salive, le thé vert empêche les acides nocifs de se développer dans la cavité buccale, ce qui permet par la même occasion d’éviter les problèmes de mauvaise haleine.

0,00 €

indisponible



Panier  

(vide)

Tous nos produits sont issus de l'Agriculture Biologique

Agriculture biologique - Certifiée FR-BIO-01 en savoir plus

Moyens de paiement acceptés

Modes de paiement

Une question,
Un renseignement,
appelez-nous au
09.82.56.16.19

Professionnels, vous voulez revendre nos produits ?

Revendez nos produits En savoir plus

Découvrez
les bienfaits santé
des thés et des rooibos

  • Les 7 trésors des lettrés

    Les Chinois ont fait du thé l'un des sept trésors des lettrés, avec :   la cithare   les échecs   la calligraphie   la...

  • Coffret Découverte (2) Rooibos Bio

    Ce coffret est le cadeau idéal pour découvrir ou faire découvrir le rooibos. Ce coffret est composé de 4 boîtes de 50g, elles mêmes dans une...

  • Définition du thé noir

    Selon Wikipedia … Un thé noir est un thé qui a subi une oxydation complète. La plupart des thés consommés en Occident sont des thés...

  • Du thé pour atténuer les effets nocifs des grillades

    Griller de la viande produit des molécules susceptibles de provoquer des cancers, digestifs en particulier. Pour diminuer leur formation, il suffit de frotter votre pièce de viande...

  • Citation Okakura Kakuso sur l'art du thé

    « L’art du thé consiste à dissimuler la beauté que l’on est capable de découvrir, et à suggérer celle que l’on n’ose...